La passion des femmes, Sébastien Japrisot

Première scène : le héros est assassiné au bord de la mer. Scène suivante : le même, fugitif, enlève Emma, jeune mariée le soir de sa nuit de noce. Ensuite nous retrouvons le héros dans une maison close, passager clandestin qui fait le tour du monde avec Frou-Frou une starlette, sur une île déserte avec Yoko, jeune Japonaise… Le dénouement - surprenant - révèlera le fin de mot de l’histoire et démêlera l’échevau.

Roman d’aventure ou scénario de cinéma, le récit très enlevé est raconté par les huit femmes ayant marqué la vie de ce séducteur Les pérégrinations du héros sont presque captivantes malgré l’invraisemblance du récit qui malheureusement se termine par une chute bien décevante. L’explication finale reconstitue le puzzle de manière bien moins réussie que la dame dans l’auto avec des lunettes et un fusil de Japrisot.

Un commentaire pour “La passion des femmes”

  1. anjelica a écrit  

    Celui la ne m’avait pas emballé c’est le moins que l’on puisse dire.
    Par contre, j’ai vraiment apprécié ‘un long dimanche de fianciailles’ et en film j’ai aimé l’adaptation du ‘Passager de la pluie’ .

Ajouter un commentaire