Les destinées sentimentales, Jacques Chardonne

Au coeur de la bourgeoisie protestante, en Charentes, le pasteur Jean Barnery répudie sa femme Nathalie qui se conduit mal. Il tombe amoureux de Pauline, nièce de Pommerel un propriétaire d’une maison de cognac très traditionel. Ils s’exilent en Suisse puis Jean revient à Limoges pour reprendre la fabrique de porcelaine familiale. Après la guerre de 14 rien ne sera plus comme avant. C’est la fin d’une époque…

J’ai beaucoup aimé ce roman de Chardonne. De passionnantes descriptions de Limoges, de Cognac, des fabriques, de la bourgeoisie protestante provinciale de cette région,… en bref d’une époque. Les robes, les soirées, les paysages sont merveilleusement évoqués. Par contre, à mon avis, les sentiments sont un peu simplistes et manquent de profondeur. Le film éponyme d’Assayas avec Emmanuelle Béart et Charles Bering est fidèle au roman et très beau.

2 commentaires pour “Les destinées sentimentales”

  1. mamounou a écrit  

    Enfin un blog littéraire qui se crée. Il y en a si peu ! Tu me donnes envie de relire ce beau livre . Dans mon souvenir, et contrairement à toi, j’avais apprécié cette retenue des sentiments…mais peut-être suis-je un peu démodée. En tout cas ton blog est esthétiquement très réussi.

  2. Marc Lefrançois a écrit  

    Un très beau roman qui retrace à merveille ces destinées qui s’entrelacent entre vie des sentiments et vie d’une entreprise…

Ajouter un commentaire